• Facebook Clean

Bergam Galerie, galerie d'art contemporain

Nouvelle adresse prochainement

bergamgalerie@orange.fr

 06 14 69 06 48

abonnez vous dès maintenant à notre newsletter

Ewa Hauton, le corps en mouvement

11/04/2017

  Ewa Hauton, le corps en mouvement

 

La peinture fait partie de la vie d’Ewa Hauton depuis toujours. Déjà toute petite elle était dans les pinceaux de sa mère artiste qui l’encourageait à suivre ses rêves, et, son rêve était la création. L’artiste est née en Pologne où elle a étudié la peinture aux Beaux Arts. Elle est arrivée en France en 1990 et a gagné dès 1991 le prix « Les étoiles de la peinture ». Après avoir passé en parallèle le diplôme de Directeur Artistique en Publicité, elle a commencé, en plus de son activité artistique, une activité de graphiste, plasticienne et scénographe.

Même si elle se consacre exclusivement à la peinture depuis 10 ans, c’est la rencontre avec la chorégraphe Evelyne Jolivet qui détermine l’orientation réelle du sujet de sa peinture. Elles ont réussi à trouver un langage qui les a inspiré l'une et l'autre. Le mouvement, l'expression de la vie s'est installé dans les toiles de l’artiste.

 

A l'encre, sa palette se limite au noir et blanc avec parfois une touche de couleur pour ne garder que l’essentiel, la trace du vivant.

 

Quant à ses grands formats elle s'amuse avec les médiums, déploie le geste, mélangeant la peinture au dessin...

 

Sa technique est mixte, l’huile ou acrylique, pastel, fusain sur papier (marouflé sur bois ou pas) dont le thème est principalement le nu féminin et les danseurs. Travail sur ambiance et sur la profondeur : le corps devient paysage. Dans ses dernières oeuvres, elle transcende le mouvement de la danse et sublime la pose du modèle vivant. Le corps du modèle est une suite de courbes, de lignes qui à elles seules, du bout du pinceau ou du crayon, amènent  au mouvement. Le geste de la main du peintre est proche du corps en mouvement du danseur.

 

Exposition chez Bergam Galerie, 11 rue au Lin Amiens à partir du mercredi 8 novembre 2017

Please reload